Mari Eriksmoen, nouvelle chanteuse fétiche de René Jacobs ?

Eriksmoen 1_fullMari Eriskmoen n’est pas inconnue chez nous : lauréate de la promotion 2009 de l’Académie européenne de musique du Festival d’Aix-en-Provence, elle a ensuite chanté dans l’Infedelta delusa d’Haydn aux côté de Jérémie Rhorer, et elle était Barberina dans les Noces de Figaro présentées au Festival d’Aix 2012. Dans les prochaines années, on devrait beaucoup entendre parler de cette jeune soprano norvégienne de toute juste vingt ans. La liste de ses futurs engagements a de quoi donner le tournis : participation au Festival de Beaune 2013, Fiordiligi avec Harnoncourt au Theater an der Wien en 2014,  Pamina au Festival d’Aix 2014 (Pamina), Blondchen à Glyndebourne, ainsi que de nombreux récitals et concerts.

Et surtout de nombreux projets avec René Jacobs : Blondchen dans l’Enlèvement au Sérail (concerts et enregistrement pour Harmonia Mundi), Il ritorno di Tobia de Haydn, ou encore Rosina dans le Barbier de Séville de Paisiello.

Mari Eriksmoen, nouvelle chanteuse fétiche de René Jacobs ?
Mot clé :