bastille

Avantage Pagliacci

Avantage Pagliacci

Au sein du véristissime tandem « Cav-Pag », on a toujours eu une préférence marquée pour le second : écriture musicale plus élaborée, mise en abyme vertigineuse et pourtant d’un grand naturel, tension dramatique qui conduit sans temps mort jusqu’au drame final, sans parler de « Vesti la giubba », certainement l’un des airs pour ténor les plus marquants de l’après-Verdi.