Pour l’Orchestre de Dresde (Vivaldi) – Les Ambassadeurs / Kossenko

starswhite5-md copie

 

KossenkoVivaldiDe sa création au début du XVIIIè siècle jusqu’à sa brutale disparition en 1760 (suite aux bombardements de l’armée prussienne de Frédéric le Grand, un comble!), l’Orchestre de Dresde était probablement le plus reconnu d’Europe, devenant « le point de ralliement des meilleurs musiciens européens en même temps qu’une phalange modèle dont on louait la discipline, les couleurs et la virtuosité » (voir le très intéressant texte de présentation). Dans ce disque, le flûtiste Alexis Kossenko et ses Ambassadeurs proposent cinq des concertos que Vivaldi a écrit pour cette phalange, dans leur version « dresdoise », c’est-à-dire avec notamment des soli que l’extraordinaire premier violon de l’ensemble, Johann Georg Pisendel, s’était réattribué.

L’exécution musicale est une splendeur. La dynamique et le punch, indispensables dans Vivaldi, sont bien sûr présents, mais sans aucune agressivité. La qualité des instruments (et des instrumentistes !), le travail sur les sonorités font de ces concertos un étourdissant mille-feuilles sonore, duquel les traits des solistes s’extraient, la jeune et talentueuse violoniste Zefira Valova en tête. Ecoutez également ces cors de chasse, déchaînés sans jamais être pris en défaut, un bonheur on vous le dit !

Un disque à écouter de toute urgence et qui donne envie de réécouter cet ensemble. Deux projets plus qu’alléchants seraient en attente : un récital de baroque français avec Sabine Devieilhe, et, toujours avec la jeune chanteuse française, un programme autour de Mozart à Vienne en 1786 (incluant le terrible air de concert « Popoli di Tessaglia »), dont on espère vivement qu’il aboutira.

Alpha, 2013

 

 

Pour l’Orchestre de Dresde (Vivaldi) – Les Ambassadeurs / Kossenko
Mot clé :